Comment Kiplar est devenue persona non grata de l’AMF ?

Comment Kiplar est devenue persona non grata de l’AMF ?

Nouvelle arnaque détectée juillet 3, 2021 11:52 commentaire

Dans l’un de nos précédents articles, nous avions porté un regard critique sur le site Kiplar.com en invitant les épargnants à l’éviter en raison du risque élevé d’arnaque. Nous étions loin de nous douter que quelques mois plus tard non seulement le site, mais aussi la société Kiplar figurerait sur la liste noire de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Pourquoi l’AMF a-t-elle fait le choix de mettre l’entreprise qui se dit régularisée sur cette liste ? Que se cache-t-il derrière l’apparente innocente de la société ? Répondons à ces questions.

La position géographique pose problème

Avant qu’elle ne propose ses services dans un pays, une entreprise doit être reconnue auprès des autorités dudit pays. C’est seulement et uniquement à cette condition qu’elle offre toutes les garanties de sécurité à ses clients. Parfois, des entreprises, grâce au jeu du passeport européen, peuvent offrir des services sécurisés dans un pays autre que celui où se trouve leur siège social. Mais là encore, il faut qu’elles soient reconnues comme telles.

De tous les pays qui existent sur terre, il n’y a que dans les îles Saint Vincent et les Grenadines que la société Kiplar soit perchée. Eh oui, ces îles, qui constituent la terre de prédilection des fausses sociétés offshores, continuent de faire des victimes dans le rang des épargnants. Pourtant, il a fallu que ce soit là que la supposée entreprise implante ses locaux. Plus précisément au Business Centre, Suite 76, Kingdom, Saint Vincent et les Grenadines.

Bien sûr, sur le site Kiplar.com, au bas de page, on voit un numéro d’immatriculation qui appartiendrait à l’entreprise. C’est trop facile ! Nous sommes habitués à voir défiler sur les faux sites des numéros d’immatriculation d’entreprises qui se trouveraient sur les îles Saint Vincent et les Grenadines. Le problème, ce ne sont pas les numéros, mais la position géographique des sociétés. Les lois laxistes de ces îles n’inspirent aucune confiance.

Le bas de page de Kiplar.com, le site de Kiplar.
Le bas de page de Kiplar.com, le site de Kiplar.

Le mythe de Metatrader 5

Sur le site internet, Kiplar se veut une firme professionnelle, voire très professionnelle. Elle mettrait à la disposition de ses clients une diversité de formules de trading pour leur plus grand bonheur. En tout, plus de 10 000 actifs seraient mis à leur disposition, le tout sur une interface aussi populaire que performante : Metatrader 5. Sauf que ce logiciel de trading cache un secret que beaucoup de traders ne connaissent pas.

Développé par une firme russe, l’outil est en mesure de fonctionner aussi bien chez un débutant que chez un professionnel. Le débutant en trading n’y verra que du feu ! Il pensera bénéficier des fonctionnalités du logiciel le plus utilisé, mais en vérité, il n’a accès qu’à une infirme partie des possibilités qu’il offre. Nous sommes certains que Kiplar s’appuie sur le mythe autour de Metatrader 5 pour faire miroiter le succès à ses malheureuses victimes.

Le WHOIS du site de la société Kiplar

Dans notre article ’Pourquoi nous conseillons de fuir Keplar.com ?’’, nous avions abordé la question du WHOIS pour justifier l’importance de s’éloigner de la plateforme. Néanmoins, répétons-nous une fois : le WHOIS du site est anonyme et le donneur d’ordre (la société) est rendu secret.

Si Kiplar était une vraie entreprise, elle ne rendrait assurément pas le nom du propriétaire du site secret. Résultat : on déduit que c’est une bande d’escrocs bien organisés qui opère derrière la plateforme. D’ailleurs, l’Autorité des marchés financiers recommande de ne pas trader sur le site ; c’est un faux.

Marc Bouzy

Cet article a été écrit par Marc Bouzy
Marc est Issu d’une formation économique, impliqué dans les opérations caritatives menées par le Rotary International à Sofia. Il accompagne depuis plus de 7 ans des victimes d'escroqueries financieres.

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

Victime d’une arnaque financière

Nos avocats référents spécialisés dans la cybercriminalité vous accompagnent dans toutes les démarches précontentieuses et contentieuses.

symbole de la justice
  • Virement sur des comptes bancaires étrangers
  • Transfert via des processeurs de paiement
  • Manipulation
  • Abus de confiance
logo Check&Pay

Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

logo balance ton escroc
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter