De 1BtCneWs.com à The Capital Stocks : l’arnaque marche sur des roulettes

De 1BtCneWs.com à The Capital Stocks : l’arnaque marche sur des roulettes

Nouvelle arnaque détectée février 12, 2021 10:55 aucun commentaire

En investissant petit sur 1BtCneWs.com, vous gagnerez gros ! C’est du moins la version officielle de l’affaire, version officielle dont la promotion est finalisée par The Capital Stocks. Hélas, tout cela n’est qu’un mensonge enroulé dans un paquet de chips pour mieux passer crème.

Il était une fois, 1BtCneWs.com

1BtCneWs.com était un site dédié aux cryptomonnaies. Si son trafic avait augmenté exponentiellement en juin 2020, il s’était aussi rapidement effondré, en septembre de la même année. Actuellement, le site est fermé. A-t-il été grillé ? Repéré par les autorités ? Quoi qu’il en soit, il n’est plus fonctionnel. Mais lorsqu’il était en service, il recrutait la majorité de ses victimes (95 %) en Espagne. Autrement dit, l’Espagne était son rempart, son fief.

Depuis que 1BtCneWs.com ne fonctionne plus, il est évident que ses créateurs ont dû créer un nouveau site pour pérenniser l’affaire. Quelle affaire ? L’arnaque, bien sûr ! Une fois qu’on y goûte et qu’on en renifle le jus, il est difficile de s’en détourner. À moins de se faire coffrer.

Quand l’Estonie s’invite dans la danse

Des témoignages de personnes qui ont rempli entre-temps un formulaire sur 1BtCneWs.com révèlent avoir été approchées par une autre firme : The Capital Stocks. Évidemment, elles ne savent ni par quelle alchimie ni d’où les responsables de la société ont eu leurs contacts. Allons, mettons ça sous le coup des bienfaits d’Internet.

Approchée par The Capital Stocks, les internautes ont été invité à faire du trading. Or, la plateforme a choisi de s’enregistrer en Estonie. Pour les clients que la firme approche sont essentiellement en Allemagne, en Estonie, en Italie et en Espagne. Il y a donc une évidente volonté de brouiller les pistes et d’empêcher les ‘’chercheurs’’ de remonter la piste jusqu’à 1BtCneWs.com.

Investir, oui, mais retirer, non !

L’Espagnol décide d’ouvrir un compte auprès de The Capital Stocks. Il investit d’abord petit, 250 €. Il gagne beaucoup. Séduit, il réinvestit, mais cette fois, il insère 2 000 €. Son compte grimpe et il gagne 3 000 €. Cependant, quand il annonce à son conseiller David Hunter qu’il souhaite retirer 1 000 €, celui-ci ne lui donne plus de réponse. Ce fut la dernière fois qu’il entra en contact avec The Capital Stocks et Monsieur David Hunter. Plus de signe de vie.

Marc Bouzy

Cet article a été écrit par Marc Bouzy
Marc est Issu d’une formation économique, impliqué dans les opérations caritatives menées par le Rotary International à Sofia. Il accompagne depuis plus de 7 ans des victimes d'escroqueries financieres.

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Victime d’une arnaque financière

Nos avocats référents spécialisés dans la cybercriminalité vous accompagnent dans toutes les démarches précontentieuses et contentieuses.

symbole de la justice
  • Virement sur des comptes bancaires étrangers
  • Transfert via des processeurs de paiement
  • Manipulation
  • Abus de confiance
logo Check&Pay

Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

logo balance ton escroc
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter